Mise en copropriété

Mettre en copropriété un ensemble immobilier ou un bâtiment est à la fois obligatoire et nécessaire pour garantir sa bonne gestion. Grâce à son savoir-faire et à son expertise, le Cabinet Grobost réalise les documents et les diagnostics requis pour une mise en copropriété dans les règles de l’art.

 

L’expérience immobilière

Fort de plus de 10 ans d’expérience dans l’étude du bâti, le Cabinet d’expertise immobilière Grobost accompagne les propriétaires dans la mise en copropriété de leurs biens. Offices HLM, bailleurs publics ou privés, promoteurs immobiliers ou particuliers : le Cabinet apporte ses conseils et son accompagnement dans l’organisation et la répartition des charges, des parties privatives et des parties communes, dans un bâtiment ou un corps de bâtiments. Pour créer une copropriété, l’équipe se mobilise avec réactivité sur tout le territoire et bénéficie des compétences d’une dessinatrice 3D, également spécialisée dans la maîtrise d’œuvre.

 

Réaliser une mise en copropriété

Obligatoire à partir de deux biens situés dans une même section cadastrale et dont les propriétaires sont distincts, la mise en copropriété implique l’établissement de plusieurs documents :
  • les relevés des surfaces (loi Carrez) et les plans au 1/100e et 1/50e, donnent une vision exacte des biens concernés,
  • le tableau de calcul des tantièmes répartit chaque bien par rapport à l’ensemble de la copropriété. La méthode de calcul des tantièmes est définie par la loi SRU,
  • le descriptif de division reprend les caractéristiques de chaque lot avec précision aussi bien sur les parties privatives, que sur les parties communes,
  • le règlement de copropriété fixe les règles de répartition des charges et des droits et devoirs de chaque propriétaire envers la communauté.
 

Les diagnostics obligatoires

Spécialiste du bâtiment, le Cabinet Grobost effectue les diagnostics obligatoires pour les copropriétés :
  • le dossier technique global (DTG) préalable à la mise en copropriété imposé pour les immeubles de plus de 10 ans,
  • le diagnostic technique amiante pour l’ensemble du bâtiment, tenu à la disposition des occupants ou de toute personne physique ou morale appelée à y effectuer des travaux,
  • le diagnostic plomb pour les parties communes des immeubles collectifs affectés en tout ou partie à l'habitation et construits avant le 1er janvier 1949, sans conditions de travaux.